Le mental et le sport, une histoire d'amour ?

J’ai récemment écouté par une éminente figure du Sport Suisse que le psychologue, c’est l’entraîneur. Pas plus tard qu’aujourd’hui, je découvre à nouveau un article d’un préparateur mental français disant : « Les entraîneurs sont des préparateurs mentaux ». S’en suit une succession de commentaires traitant de la nomenclature de cette fonction. Seraient-ils plutôt mental coaches, préparateurs psychologiques ou encore magiciens ? Non, non et non, ils sont entraîneurs ! Petite réflexion …

Pour me rendre sur mon lieu de travail, j’utilise une voiture et pourtant je ne suis pas pilote, non ?

Reprenons plutôt l’exemple de la magie.

Imaginez une personne en bonne santé physique et mentale perdant fréquemment des objets dans sa maison. Est-ce un magicien ? Non, car ces actions sont involontaires.

Laissons place à notre deuxième personne qui, après avoir assistée à de nombreux spectacles, raconte en détails comment chaque tour fonctionne. Est-ce un magicien ? Non, car ces actions sont impersonnelles.

Prenez une troisième personne qui, elle, tente de bluffer ses amis en leur faisant un tour de magie. Malheureusement, cela ne fonctionne pas car elle avait besoin d’une table en bois et celle-ci est en verre. Est-ce un magicien ? Non, car ces actions sont impertinentes.

Dans le sport, ces exemples se répètent.

Involontaire : Avez-vous déjà entendu cette phrase : « J’étais tellement nerveux que j’en ai perdu tous mes moyens. » ? Encore un magicien qui ne contrôle plus ses actions. Et chercher une baguette magique, une perte de temps...

Impersonnel : Ou encore un généreux spectateur offrant de précieux conseils « Essaie voir de les secouer à la mi-temps, Mourinho, quand il était au Réal, il faisait ça. Même Arsène Wenger le fait ! » Sauf que tu entraînes des moins de 16 ans et que dans ton équipe, tu en as 10 qui ont une baisse estime de soi… Répéter hors-contexte, c'est se tromper d'une manière ou d'une autre !

Impertinent : Ou dans les journaux, les interviews d’après-match ou encore les analyses de grandes figures du sport « on a perdu à cause du mental, encore… » Bah non… tu entraînes la tactique, la technique, le physique, et tu dis que c’est la faute du mental que tu n'entraînes pas parce que « y a pas le temps malheureusement » … On ne dit pas que l'absent a toujours tort ?

Arrêtons de se cacher derrière des excuses. Il y a des entraîneurs qui se forment, qui s’investissent, qui lisent énormément. Cependant, jamais ils auront la double casquette… Il faut travailler en amont, éduquer, changer les idées préconçues. Oui, psychologue du sport, c’est un nom qui fait peur, c’est la chute du régime totalitaire de l’entraîneur. Mais, regardez 50 années en arrière, le préparateur physique lui aussi était une hérésie.

#LesGrandesGueulesDehors #BeCoherent #InspirationalCollaboration

Prochain épisode : le stress ...

12 views0 comments